Rechercher
  • Martine WONNER

Situation de la psychiatrie française : une réforme en profondeur est attendue !

Paris, le 24 janvier 2019


Présente ce jour au congrès de l’Encéphale, je prends connaissance des annonces d’Agnès BUZYN, Ministre des Solidarités et de la Santé sur le renforcement des moyens alloués à la psychiatrie.


Je me satisfais de l’octroi de 50 millions d’euros supplémentaires déjà annoncés en décembre dernier et de leur pérennité.


J’accueille avec responsabilité l’annonce de la création d’une formation d’infirmiers de pratiques avancées en psychiatrie, de postes médicaux en pédopsychiatrie, et de la mise en place d’un délégué ministériel en charge de la psychiatrie et de la santé mentale.

Vice-présidente de la commission des affaires sociales et rapporteure d’une mission flash sur le financement de la psychiatrie, j’ai eu l’occasion d’auditionner et continuerai à le faire dans les prochains jours l’ensemble des professionnels et acteurs de la psychiatrie française. A l’occasion de la journée nationale de mobilisation du 22 janvier dernier, je suis allée à la rencontre des personnes mobilisées pour leur rappeler ma détermination à les associer à la réflexion en cours.


Malades délaissés, disparités territoriales d’accès aux soins et vacances de postes de soignants sont au coeur d’un système au bord du gouffre.

Je suis intimement convaincue que limiter la réponse des pouvoirs publics sur ce sujet, à une approche purement et simplement budgétaire, serait une erreur. Le moment est venu de repenser de manière globale et transversale l’ensemble du champ des troubles en santé mentale et maladies psychiatriques.


Je sais pouvoir compter sur l’engagement résolu de la Ministre, et me tiens tout naturellement à son entière disposition. Je présenterai les conclusions de la mission parlementaire le mercredi 6 février à l’Assemblée nationale.

0 vue

Martine WONNER 

Députée du Bas-Rhin

Membre de la Commission des affaires sociales 

©2020 par Martine WONNER Députée du Bas-Rhin.