Rechercher
  • Martine WONNER

Retraites et 49-3 : je ne voterai pas .... en conscience!






Depuis le début de l’examen du projet de loi ordinaire portant réforme des retraites, je n’ai cessé d’alerter le Gouvernement et le groupe auquel j’appartiens sur la nécessité d’aller beaucoup plus loin en matière de protection des droits des travailleurs, en matière de pénibilité.


Ce texte qui nous a été présenté à la fin de l’année dernière n’avait pas été assez travaillé en amont, je le regrette, justifiant dans le pays de nombreuses craintes légitimes, que nous n’avons pas réussi à apaiser. Ayant déposé plus de trente amendements, en commission comme en séance publique, je regrette que la stratégie de blocage de certains collègues n’ait pas permis qu’ils soient discutés, comme d’ailleurs la majeure partie du texte.



Néanmoins, je considère que l’honneur qui nous a été fait, à la majorité à laquelle j’appartiens et moi-même, de nous placer aux responsabilités en 2017 exige sérénité, exemplarité et culture indispensable de la concertation et du compromis, dans un pays déjà en proie à des tensions sociales. Je regrette l’usage de l’alinéa 3 de l’article 49 de la Constitution, et aurais préféré que le Gouvernement prolonge l’examen du texte.


En conséquence, je ne voterai pas contre les deux motions de censure déposées par les oppositions, et ferai le choix d’une abstention d’alerte et d’exigence : il est temps de changer nos méthodes de travail. Le pays a plus que jamais besoin de dirigeants à la hauteur.



112 vues

Posts récents

Voir tout

Martine WONNER 

Députée du Bas-Rhin

Membre de la Commission des affaires sociales 

©2020 par Martine WONNER Députée du Bas-Rhin.