Rechercher
  • Martine WONNER

« La psychiatrie à cran » : création d’une mission d’information à l’Assemblée nationale

Paris, le 9 janvier 2019


7 millions de personnes concernées en France ! Le poids de la santé mentale dans les dépenses d’assurance maladie représente près de 19,3 milliards d’euros chaque année bien au-delà de la prise en charge des patients atteints de cancers. Or la psychiatrie est depuis trop longtemps le « parent pauvre » de la médecine. Malades délaissés, disparités territoriales d’accès aux soins et vacances de postes de soignants sont au coeur d’un système au bord du gouffre. Le dossier spécial portant sur la psychiatrie en France publié ce jour dans le journal Libération est en ce sens très intéressant.


Ce constat nous oblige dès aujourd’hui à inventer le modèle psychiatrique français de demain.


Si je salue l’annonce faite par le Ministère des Solidarités et de la Santé d’allouer une enveloppe pérenne supplémentaire de 50 millions d’euros pour la psychiatrie, je crois en revanche que notre réponse ne pourra se limiter à une approche budgétaire, et devra être l’occasion de repenser le système de soins en santé mentale dans sa globalité.


En ce sens, je débute dès la semaine prochaine en tant que rapporteure, une mission d’information « flash » décidée en décembre dernier par la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, au sujet du financement de la psychiatrie et des soins en santé mentale en France. Les auditions prévues me permettront de rencontrer un panel large et représentatif du secteur: patients, usagers, familles, représentants des personnels, chercheurs, fédérations hospitalières publiques et privées, agences régionales de santé, services de l’Etat etc.


Il est urgent de défendre le secteur de la psychiatrie française et de porter sa transformation profonde au service des françaises et des français. Les enjeux sont majeurs : c’est le sens de cette mission.

4 vues

Posts récents

Voir tout

Martine WONNER 

Députée du Bas-Rhin

Membre de la Commission des affaires sociales 

©2020 par Martine WONNER Députée du Bas-Rhin.